Frequently Asked Questions

FAQ de la Synergologie®

  • Comment testez-vous vos interpretations?

    Deux pistes principales de validation des informations dominent . D’abord pour en établir la scientificité : la duplicabilité et si l’on veut en tester individuellement le bien-fondé, la phénoménologie.

    La duplicabilité consiste à repérer le même item classifié produit par un grand nombre de personnes en cherchant le point commun entre les états de pensée de ces personnes différentes. Une fois ce point commun repéré, il sera arrété. Il s’agira alors de voir si cet horizon de sens continue à être opérationnel, lorsqu’il sera repéré sur de nouvelles personnes. ET ce fain, soit de lerenforcer encore cet horizon de sens soit de le faire évoluer, soit de l'invalider 

    La piste phénoménologique consiste à repérer un signe corporel sur soi et de se demander ce que l’on ressent lorsqu’il se produit en esssaynt de se demander ce que vous ressentez à ce moment-là, et de corroborer les horizons de sens et de corroborer votre ressenti avec l’horizon de sens proposé par la démarche Synergologique. 

    La piste phénoménologique consiste à repérer un signe corporel sur soi et de se demander ce que l’on ressent lorsqu’il se produit en esssaynt de se demander ce que vous ressentez à ce moment-là, et de corroborer les horizons de sens et de corroborer votre ressenti avec l’horizon de sens proposé par la démarche Synergologique. 

    La ducabilité consiste à repérer le même item produit par un grand nombre de personnes en cherchant le point commun entre les états de pensée de ces personnes différentes. Une fois ce point commun repéré, il s’agira alors de voir s’il continue à avoir du sens lorsque lorsqu’il sera visible sur de nouvelles personnes, pour soi renforcer cet horizon de sens soit le faire évoluer.

  • Concretement ça sert à quoi ?

    La Synergologie a plusieurs objectifs, mais là encore nous pouvons en distinguer au moins deux principaux : un premier objectif à l’échelle de la connaissance et un objectif communicationnel.

    A l’échelle de la connaissance, l’objectif scientifique poursuivi par les chercheurs en Synergologie est d’essayer de trouver les règles de cette grammaire corporelle qui fait que nous puissions nous comprendre en nous regardant même si nous ne nous connaisons pas, que nous puissions nous comprendre par delà les règles culturelles.

    À l’échelle de la communication, la Synergologie permet normalement de mieux comprendre l’autre simplement parce qu’elle nous rend plus attentif à sa communication. L’objectif est d’obtenir une meilleure qualité de dialogue pour progresser ensemble dans l’échange en le co-construisant plus efficacement. Évidemment, ensuite selon les champs professionnels, académiques, intellectuels, de très nombreux sous-objectifs peuvent être définis. 

     

    Ensuite

  • Mais comment vous avez fait pour proposer vos interprétations ?

    Une première interprétation vient un peu comme une idée, c'est-à-dire qu'on sait pas trop pourquoi et on sait pas trop comment ! À ce stade là elle reste dans la tête du chercheur.

    Ensuite l'interprétation doit être objectivée, c'est-à-dire confrontée à la réalité. Le signe interprété est donc observé en lien avec des signes corporels dont le sens est déjà connu. Parallèlement il s'agit également d'écouter à l'aide de ce que la personne exprime lorsqu'elle émet le signe que nous interprétons .pour profiler davantage l'horion de sens de ce signe.   

    Nous pouvons alors établir objectivement les critères de cette interprétation pour qu'elle puisse ensuite être proposée à ce qu'on appelle en sciences la réfutabilité. 

    Il faut également noter qu'au fil de trente années de travail, un corpus théorique permet d'aborder tous les signes corporels selon une logique aujourd'hui bien définie.

  • Qui donc à créé cette discipline ?

    C'est Philippe, tu devrais le savoir...

Terms & Conditions