La Matrice des états d’être pour savoir questionner le langage corporel

Le Synergologue fait vite un constat, celui qu’il écoute autant le langage du corps de son interlocuteur que ce qu’il dit. Pour lui les paroles sont subordonnées au véhicule de son discours, le corps.  Parfois le corps devient même son seul objet d’intérêt, c’est le cas lorsque la personne ne dit rien, qu’elle écoute, son corps répondant directement aux propos entendus,  sans que la personne elle-même n’ait conscience de le laisser parler. Ce n’est pas parce qu’un corps en apparence ne bouge pas et que la personne ne dit qu’elle a cessé de penser et cette activité se voit Le corps, la meilleure manière de l’interroger c’est de questionner la personne, pour le comprendre lui, et la comprendre, elle.

L’être humain est ému, il entre en relation et il pense. Le questionnement synergologique prendra pour assise ses trois principaux états expressifs. Trois angles différents, trois champs sémantiques pour identifier un  langage corporel auquel donner du sens.  A partir de cette construction synergologique de base, une Matrice des états d’être (M2E) a été élaborée  par Sébastien Franki, pour faire parler les trois grandes clés susceptibles de donner de l’information, mais il a enrichi ce schéma de base des interactions entre la pensée, les émotions et les affects.

La matrice des états d’être a fait toute sa place à cette petite voix intérieure qui même en interaction  est présente dans nos têtes en permanence, (la théorie de l’esprit) et a une incidence sur notre langage corporel.   Notre interlocuteur alors que nous lui parlons,  peut être concentré sur autre chose, ce qu’on appelle en sciences, “le vagabondage de l’esprit”. Nous risquons de nous tromper sur ses intentions, si nous pensons que son langaage corporel est ne lien avec nos propos.  C’est là le problème numéro un que rencontrent par exemple tous les logiciels de reconnaissance des émotions. Problème qui limite considérablement leurs prétentions. La matrice des états d’être permet de contrôler  ce type de difficulté grâce au dialogue installé pas le questionnement.

Le  synergologue est habité par le doute, et ne se départit jamais de cette réserve.  Son questionnement adroit va lui donner les moyens de confronter ses croyances à la réalité, passer ainsi du sens général des signes corporels observés, à une interprétation plus contextualisée.

Terms & Conditions data-spy="scroll" data-target=".navbar" data-offset="50" data-top-offset="-70"