Avoir identifié l’Homo Synergologicus

L’être humain pense en toute bonne logique que grâce aux potentialités son corps, il émet des signaux corporels qu’il appelle “langage  corporel”. Ce qui est normal et logique. En revanche il est tout à fait inconscient qu’il adresse à l’autre des signes dont il est absolument inconscient et surtout, qui ne relèvent pas de l’ordre du langage.

C’est un état de fait. La plupart des signes que l’être humain adresse, les plus nombreux en fait sont de type homéostatique et ne sont pas liés à la communication, ni de près ni de loin. Il s’agit d’une catégorie de signes que l’être humain émet à un interlocuteur qui n’est lui pas conscient qu’ils lui sont adressés et auxquels il répond lui aussi inconsciemment. Quatre critères permettent de distinguer cette catégorie de signes, des signes langagiers

Pour caricaturer à peine, à l’intérieur de l’être humain rationnel se tient un être invisible, un être qui émet des signes sans le savoir à des personnes qui ne les voient pas. Alors même que ces signes existent bel et bien et sont largement observables pour qui a appris à regarder. Ils sont mesurés.

Ces signes ne sont pas des signes cachés. En remontant un peu dans l’histoire des idées, nous nous rendons compte que c’est le découpage des sciences qui a contribué à les rendre inobservables.

Il est tout à fait possible d’imaginer un individu qui serait conscient de ces mécanismes ; un Homo Synergologicus qui saurait interagir avec les autres tout en étant attentif aux signaux non verbaux envoyés pour faciliter la collaboration et une compréhension mutuelle renforcée.

Terms & Conditions data-spy="scroll" data-target=".navbar" data-offset="50" data-top-offset="-70"