Parce que les neurosciences renversent le rapport de l’esprit au corps

Les sciences se construisent toujours contre la logique du bon sens, le savoir populaire, appelé « sens commun » (Bachelard). Ainsi, même s’il est de bon sens de penser que la tête qui est au-dessus du corps et le pilote, dans la plupart des cas ce n’est pas vrai. Le cerveau conscient ne fait que donner du sens au corps qui s’est déjà mis en action (!)

Dans le même horizon de sens, quand vous pensez prendre une décision consciente, votre cerveau a souvent décidé, dans des zones profondes du cortex, à l’insu de votre conscience,  il y a déjà quelques secondes, ce que vous pensez décider maintenant. C’est apparemment illogique mais c’est comme ça.

Il aura donc fallu la construction d’outils modernes dont les neurosciences sociales se sont emparés pour que nous puissions prendre conscience que le corps fournissait à l’esprit non seulement les moyens de penser mais engageait l’action. Sans ses observations et ses découvertes modernes la Synergologie n’aurait pas pu naître.

Les paradigmes issus des neurosciences sont tellement nouveaux qu’ils conduisent à penser que des milliers d’articles écrits sur le « non verbal » dans les années passées doivent être réécrits, repensés. Nous sommes bien c’est une étape de rupture de paradigme.

Terms & Conditions data-spy="scroll" data-target=".navbar" data-offset="50" data-top-offset="-70"