Parce que le traitement numérique devient probant

L’apport numérique au traitement de l’information corpoelle permet d’apporter des réponses beaucoup plus nuancées et surtout beaucoup plus évoluées que ce qu’elles étaient, il y à moins de trois ans, et de s’approcher d’une réponse fine à cette question :  Est-il possible que deux personne différentes faisant les mêmes gestes vivent les mêmes réalités cognitives  ?

Dans ce domaine, les intelligences artificielles (IA) les plus en pointe aujourd’hui, relèvent de ce qu’on appelle le Deep learning ou apprentissage profond… Cette méthode de programmation consiste à faire observer, digérer à la machine de très gros volumes d’information visuelle jusqu’à ce qu’elle puisse reconnaître à la fois ce qui relie et ce qui différencie les informations analysées.

deep learning est encore assez loin de pouvoir obtenir les mêmes résultats que ce que peut faire l’être humain dans un cadre synergologique par l’observation à l’aide d’un système expert mais ce n’est évidemment là qu’une question de temps… et de partenariats.

 

Terms & Conditions data-spy="scroll" data-target=".navbar" data-offset="50" data-top-offset="-70"